Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

vidéo étape 11 africa eco race gilles gard voiture n° 223

Publié le par christian le galliard

étape 11 africa eco race gilles gard voiture n° 223

étape 11 africa eco race gilles gard voiture n° 223

vidéo étape 11 africa eco race sur eurosport gilles gard voiture n° 223

étape 11 africa eco race gilles gard voiture n° 223

http://www.africarace-live.com/fr/les-etapes/mauritanie/etp-11.html

~~TOUEILA > SAINT LOUISEtape 11 - 10 janvier 2015

~~Liaison : 6 km - Spéciale 201 km - Liaison : 286 km - Total : 493 km

SPÉCIALE TOUEILA / GHREIDÂT LIGHJOÛLÉ : 201 km

Nous avons gardé exactement la même spéciale que l’année dernière car elle est top avec des dunes magnifiques dorées, plutôt faciles à franchir et de belles portions où le pilotage fera la différence. Une dernière journée normalement tranquille avec ces 200 derniers kilomètres chronométrés, mais nous avons vu par le passé que rien n’est jamais joué et il faudra donc resté concentré jusqu’au bout. Y compris dans la liaison pour rejoindre Saint Louis et son bivouac au bord de la lagune, car évoluer sur les routes africaines est toujours un grand moment. Mais cela fait aussi partie de l’aventure de l'AFRICA ECO RACE® 2015.

~~AFRICA ECO RACE® : UNE DERNIERE JOURNEE SANS HISTOIRE

Comme en 2014, l’arrivée de cet ultime secteur chronométré de l’Africa Eco Race avait été installé à une vingtaine de kilomètres de Nouakchott et comme l’année dernière, les sourires étaient de mise pour la grande majorité des concurrents. En effet, cette spéciale a été imaginée par René METGE et son équipe pour donner une dernière fois un maximum de plaisir aux finishers de l’AFRICA ECO RACE®.

Il n’y a eu aucun suspens dans la catégorie moto puisque Pal Anders ULLEVASETER a mis un point d’honneur à remporter cette dernière étape. Au guidon de sa KTM 450, le Norvégien a survolé la course sur deux roues et il était vraiment heureux de remporter l’AFRICA ECO RACE® qui, à son sens, représente exactement ce que doit être la discipline des Rallyes Tout Terrain. Derrière ULLEVASETER, Ingo « The Buschman » WALDSCHMIDT signe le 2ème temps du jour, devant l’Ukrainien Vadim PRITULYAK, 3ème et ce, malgré une fracture du nez contractée hier. A noter la grosse chute de Robert THEURETZBACHER, le 2ème du classement général, qui a cependant terminé à la 5ème position et a pu s’élancer dans la liaison pour Saint Louis après avoir été examiné par les médecins de la course. Au classement général moto, les positions sont donc inchangées et ULLEVALSETER a vraiment de beaux dauphins puisque THEURETZBACHER participait seulement à son 2ème rallye, alors que WALDSCHMIDT posait ses roues pour la première fois sur une épreuve africaine.

En auto, en signant sa 3ème victoire de spéciale, Jean Antoine SABATIER succède au palmarès de l’AFRICA ECO RACE® à Jean Louis SCHLESSER. Un véritable honneur pour ce pilote français de 50 ans qui vit à Marrakech, au Maroc, et d’ailleurs, Jean Luc ROJAT son navigateur en était plutôt ému à l’arrivée. Un succès logique après une course par élimination où le BUGGA ONE aura fait preuve d’une belle fiabilité et d’un très haut niveau de performances. La 2ème place du scratch à Ghreidat Lighjoulé est revenue à Andrey CHEREDNIKOV au volant de son HUMMER H3. Le Kazakh a devancé Patrick MARTIN est son Buggy VW Tarek alors que Philippe PORCHERON complète le podium du jour chez les deux roues motrices.

Dans la catégorie camion, bien que deuxième aujourd’hui derrière son compatriote et co équipier du Team KAMAZ MASTER Sergey KUPRIANOV, le Russe Anton SHIBALOV n’a laissé à personne le soin de remporter cette 11ème spéciale. Le vainqueur chez les mastodontes du désert déclarait à l’arrivée que cette édition 2015 de l’AFRICA ECO RACE® avait été beaucoup plus difficile que celle 2013 où il s’était imposé. Derrière SHIBALOV et KUPRIANOV, Tomas TOMECEK à également terminé 3ème de la spéciale et le Tchèque placera son TATRA demain sur la 3ème marche du podium installé au bord du Lac Rose à Dakar. A l’issue d’une liaison de 291 km comportant le passage de la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal, les concurrents retrouveront le dernier bivouac de Saint Louis, une des grandes villes du Sénégal située aux confins de l'Océan, du Sahara et de la brousse. Après une dernière nuit sous le ciel étoilé du Sénégal, c’est le cœur léger que les finishers de l’AFRICA ECO RACE® s’élanceront demain dans l’ultime liaison vers Kayar, village de pêcheurs au bord de l’Océan Atlantique d’où le départ en ligne sera donné sur la plage. Les 24 derniers kilomètres de spéciale sonneront comme une récompense et même, pour certains, comme une délivrance.

Le podium dressé sur les bords du Lac Rose sur lequel tous les héros de cette septième édition recevront leurs trophées devrait être, une fois encore, le théâtre de beaucoup d’émotion et de joie.

Commenter cet article