Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le département du Lot joue la carte des bornes électriques

Publié le par Le Galliard Christian

80 bornes de recharge pour les véhicules électriques dans le département du Lot
80 bornes de recharge pour les véhicules électriques dans le département du Lot
80 bornes de recharge pour les véhicules électriques dans le département du Lot

80 bornes de recharge pour les véhicules électriques dans le département du Lot

Le département du Lot joue la carte des bornes électriques

source :

http://www.laviequercynoise.fr/80-bornes-de-recharge-prevues-pour-les-voitures-electriques_8464/

80 bornes de recharge prévues pour les voitures électriques

Le Lot joue la carte de la voiture électrique, tant du côté fabricant, que des pouvoirs publics.

« Pour le Lot, c’est Groupe Cahors, qui a été retenu par la FDEL (Fédération Départementale d’Energies du Lot), pour répondre à l’implantation d’environ 80 bornes, dont l’installation doit débuter, courant de l’année. » indique Patrice Casamayou, directeur des ventes, à Groupe Cahors. Ce nouveau marché pour la Sté cadurcienne, s’inscrit dans un contexte général, impulsé par les pouvoirs publics, visant à promouvoir la voiture électrique, considérée comme une avancée, en matière de développement durable.

En France et à l’étranger, les constructeurs automobiles sont de plus en plus nombreux, soit une dizaine aujourd’hui, à mettre en avant, un modèle de véhicule électrique. « Cette orientation, ne cesse de se confirmer. » constate Patrice Casamayou. L’avenir du véhicule électrique paraît donc bien engagé, pour autant qu’il soit accompagné d’un maillage conséquent du territoire, en bornes de recharge de batteries. Et pas seulement, en zone urbaine.

Autonomie grandissante des batteries

L’autonomie actuelle des batteries de véhicules électriques, oscille entre 100 et 120 km pour la Renault Zoé ou la Nissan Leaf par exemple ; elle devrait augmenter sensiblement dans les prochaines années. Déjà, il existe des modèles de véhicules, proposant la mise en place, de deux batteries. La course à l’extension de l’autonomie des batteries, est bel et bien engagée, d’autant plus que la marque américaine Tesla vient de s’offrir une longueur d’avance, avec une version de berline de luxe, garantissant une autonomie de plus de 500 km. Utilisée jusqu’ici, à titre de véhicule secondaire, la voiture électrique concernait essentiellement les trajets urbains, dans le cadre des déplacements, domicile-travail. Cependant, son champ d’utilisation devrait s’élargir lui aussi, au fur et à mesure de l’arrivée de ces nouveaux véhicules sur le marché, aux performances grandissantes.

Un nouveau marché pour Groupe Cahors

Le marché régional Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon a été attribué à la société « Bouygues énergies & services », qui sera chargée d’installer ces bornes. Neuf départements (Ariège, Aude, Aveyron, Gard, Hérault, Lot, Lozère, Pyrénées-Orientales, Tarn) et les deux métropoles de Montpellier et Toulouse se sont regroupés pour lister leurs besoins et passer commande auprès des fabricants. Plus de la moitié de ces départements se sont tournés vers Groupe Cahors, et des négociations sont encore en cours pour d’autres départements. Groupe Cahors pourrait ainsi décrocher plus de la moitié de ce marché, soit environ 400 bornes de recharge. Pour le Lot, le marché porterait sur environ 80 bornes, qui seront déployées sur l’ensemble du territoire départemental.

Deux catégories de bornes à disposition

Concernant ce marché de la borne de recharge automobile, deux catégories de bornes ont été sélectionnées : la borne dite « accélérée » et la borne dite « rapide ».

La borne à charge « accélérée » permet de recharger un véhicule en deux heures de temps. Quant à la borne à charge « rapide », elle voit le temps de charge réduit à une demi-heure. Les bornes dites « accélérées » sont fabriquées en totalité à Cahors et les bornes dites « rapides », dont le volume de commande est moindre, sont produites par Evtronic, à Pessac (33).

Des accès à la recharge, sous conditions ?

Les conditions d’accès à ces bornes ne seront pas forcément les mêmes, d’un département à l’autre ; certains optant pour la gratuité et d’autres non. « Le marché est en cours de finalisation et présente des variantes, d’un département à l’autre. » indique Patrice Casamayou. Ces bornes seront accessibles depuis le domaine public. Les implantations de ces bornes doivent débuter dans le Lot, d’ici la fin de l’année 2016. Déjà l’an passé, Groupe Cahors a équipé le nouveau campus d’Orange et le nouveau siège d’Eiffage Énergie, en île de France.

Jusqu’ici, un des freins majeurs, à l’achat de véhicules électriques était lié à l’insuffisance du nombre de bornes de recharge. Désormais, ce ne sera plus le cas, avec le déploiement de bornes engagé à travers l’ensemble du territoire départemental et national.

« Groupe Cahors se positionne en tant qu’acteur industriel de premier plan, au sein de la nouvelle Région et se place en figure de proue, en matière de fabrication de bornes de recharge, pour véhicules électriques. » conclut Patrice Casamayou.

« Le déploiement des bornes favorisera l’essor de la voiture électrique ! »
« Notre souci est d’assurer un maillage du territoire départemental, de manière à favoriser le développement de la voiture électrique, conformément aux orientations prises par les pouvoirs publics, en ce domaine. » déclare Jean-Clair Fayolle, directeur de la FDEL (Fédération Départementale d’Énergies du Lot)


Portant sur un budget de l’ordre d’1,8 million d’euros au niveau du Lot, ce nouveau champ d’investissement en faveur du déploiement des bornes de recharge pour voitures électriques, s’exerce à l’heure où le cours du baril de pétrole s’affiche à la baisse, sans que l’on sache d’ailleurs, combien de temps, cela va-t-il durer. D’où, ce pari sur l’avenir, en misant sur la voiture électrique et le développement durable, en même temps qu’une réduction de la dépendance au pétrole.


Cette année, va débuter l’implantation de bornes (fabrication Groupe Cahors), un peu partout à travers le Lot. « Pas seulement en zone urbaine, où le trafic est plus dense, mais également en milieu rural ! » précise Jean-Clair Fayolle.


La FDEL mettra à disposition des bornes dites à « charge rapide » et des bornes dites à « charge accélérée ». Une première fournée table sur 25 de chaque catégorie. Les études d’implantation, largement avancées, se poursuivent avec les mairies candidates, qui ont à charge 15 % du coût total de l’installation.


« Disposer d’une borne pour une commune, sera «un plus», en termes d’attractivité et de services ! » assure Jean-Claude Requier, président de la FDEL. Sont prévues également des stations de recharge, comptant deux bornes de chaque catégorie.
La FDEL orchestre le déploiement de ces bornes, avec le souci de réaliser un maillage cohérent, de l’ensemble du Lot.


A l’intention des utilisateurs, il est prévu une tarification, qui sera homogénéisée à l’échelle des 9 départements de la Région, desservis par Bouygues. D’ores et déjà, il semble acquis que le prix d’une recharge, se situera aux environs de 5 euros.
Les implantations de bornes débuteront à Figeac d’ici quelques semaines, avec la mise en place de deux bornes rapides.


« Nous sommes engagés dans une démarche novatrice, épousant les techniques modernes et qui correspond bien à l’image du département du Lot, soucieux de promouvoir la qualité de la vie et le développement durable. » conclut Jean-Claude Requier, sénateur du Lot.

http://www.laudis.fr

Commenter cet article