Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog 4x4 off-road de Christian Le Galliard

Blog 4x4 off-road de Christian Le Galliard

Christian Le Galliard à Cahors (46) Diplômé BPJEPS mention tout-terrain filière FFSA formé à l'école de Philippe Simonin, 19 ans d'Afrique, raids Libye, Tunisie, Maroc, Afrique de l'ouest, Formation aux rallyes féminin en France ou au Maroc (avion + location) .Organisation, encadrement raids Europe,Afrique. Préparation et optimisation 4x4 pour particuliers ou professionnels à Cahors.

Publié le par Le Galliard Christian
Publié dans : #info MAROC 4X4

Equipage 129 anne sophie et perrine sur terrano

Equipage 129 anne sophie et perrine sur terrano

Equipage 129 anne sophie et perrine rallye des gazelles
Equipage 129 anne sophie et perrine rallye des gazelles
Equipage 129 anne sophie et perrine rallye des gazelles

Equipage 129 anne sophie et perrine rallye des gazelles

Ca y est c est la fin du rallye. Ce soir foum zguid et bivouac. Recompense et repos pour 2 guerrières qui ont ete phenomenales.

premiere participation et pour l instant a la59 eme place.

Le petit terrano piloté et dirigé au cap de main de maitre et d oeil d experte a illuminé ce rallye de ces superbes couleurs, logos et sponsors .

Quel parcours et quelle démonstration de la part de anne sophie et perrine. 

Graines de gaillarde sans nul doute le titre leur va tres bien.

Elles ont été stratège, parfois elles ont douté et cela s est vu sur les images satellites.  Mais elles ont su rebondir et choisir les bonnes options pour assurer des points, un bon classement et en preservant la machine.

Elles sont phenomenales ces 2 gazelles. 

Comme l ensemble des concurrentes bien sur mais bon, l equipage 129, quel sacré equipage. 

Bravo mesdames. 

respect.

nous en saurons plus demain sur le classement general et puis sur l arrivée sur la plage de essaouira pour enfin la grande soirée festive de cloture du rallye.

Snif snif c est deja fini.

Dommage mais d'autres gazelles viendront et la magie operera a nouveau. 

 

 

Dernier départ pour cette étape 6 qui durera deux jours et devrait emmener les équipages dans les dunes de Chegaga. Un dernier départ chargé d’émotions. « On a l’excitation de bivouaquer en pleine nature et d’être connectées à l’environnement mais en même temps un peu de nostalgie de se dire que c’est déjà le dernier départ », confie Ania, de la team 208 (Ania DUFLOS / Blandine COUSIN).

Au programme du jour, les Gazelles vont (encore) devoir affronter plusieurs dunettes. Emmanuelle et Valérie, de l’équipage 304 (Valérie SANTINI / Emmanuelle GIRAUD-BUSSAT), s’interrogent et cherchent le meilleur point de passage. Les teams 303 (Angélique LABRUGERE-TOVO / Mélissa MAISONNEUVE) et 309 (Virginie REYNAUD / Alexandra PEREZ) dégonflent pour éviter un tankage quasi prévisible. « Il faut qu’on y aille avant que le sable soit mou », prévient Angélique, de l’équipage 303. « Le but c’est de se ménager, on ne veut pas prendre de risque alors que c’est la dernière étape donc on va rouler ensemble », confirme Alexandra, de la team 309. Une fois de plus, cette étape met les navigatrices à contribution. La navigatrice de l’équipage 129 (Perrine RONCHI / Anne-Sophie FRAYSSE) court derrière la voiture après ouvrir le chemin vers le cap.

En balise 1, une pause est nécessaire pour tracer les points du jour. Le sérieux est de mise alors les Gazelles sortent les cartes, les règles et les boussoles. Laurence et Fanny, de la team 25 (Fanny MARCHESI / Laurence LINDOR), en profitent pour brancher la GoPro. Les équipages SSV/quads comparent leurs points. La pause en balise 1 est aussi l’occasion de prendre le petit-déjeuner. « C’est notre petit rituel » s’amusent Romane et Pauline, de la team 301 (Romane SPINDLER / Pauline BOCQUET).

 
Quelques ratés

Mais la balise 1 n’est pas commune à tous les parcours et certains équipages se trompent « On a vu le drapeau et on a foncé sans réfléchir. À chaque fois, on fait ça et on se dit qu’il faut arrêter », se désolent Sandrine et Marina, de l’équipage 258 (Marina CHAILLOU / Sandrine CHARRIER). Elles ne sont pas les seules. Aurélie et Marilyne, de la team 255 (Maryline AMALBERTI / Aurélie CATTANEO), sont elles aussi un peu perdues. Du côté des électriques, Manal et Karolyn, de la team 500 (Manal FAXELLE-ABOUHAMDA / Karolyn FAVREAU), en tête du classement, ne veulent « pas prendre de risque ». « On a un peu d’avance, stratégiquement, si on ne va pas de cap en cap, c’est pas grave », explique Manal. « On prend du plaisir, on a une pression positive car on veut gagner pour notre association MLD », confirme Karolyne.

Avant d’affronter Chegaga, les Gazelles se mettent en jambe avec la traversée de petites dunes puis d’un oued, avec une visibilité très limitée. « On y va doucement, on a décidé de s’arrêter déjeuner avant d’y aller pour avoir le maximum d’énergie», indique Ania 208 (Ania DUFLOS / Blandine COUSIN). Pour éviter de trop sortir les pelles, les équipages s’organisent pour rouler. « Quand on est plusieurs, c’est cool », souligne Julie, 217 (Julie LAMBOLEY / Karine LUONG). « Cool », c’est vite dit au regard de l’après-midi compliqué qui se solde par une belle séance de jardinage pour beaucoup de Gazelles.

Plusieurs équipages ratent la balise 3 ou choisissent volontairement d’aller directement à la 4ème, comme Laure et Nadia, de la team 140 (Nadia LORJOUX / Laure MICHARDIERE). « On a super bien bossé mais niveau navigation, c’était compliqué, on a préféré aller directement en balise 4 », explique Nadia. Sauf que sans balise 3, les Gazelles sont bloquées au 4ème checkpoint et ne pourront reprendre le cap direction la balise 5 que le lendemain matin, à 7h. Alors les premières tentes se montent dans le lit de l’oued, bordé de tamaris. La situation est encore plus compliquée pour Véronique et Monique, de l’équipage 123 (Véronique DELPIANO / Monique RODENAS), qui n’ont validé ni le CP2, ni le CP3… Cela risque de leur coûter plusieurs kilomètres de pénalités. Elles gardent pourtant le sourire, résignées.

Des rapprochements avant la nuit

Celles qui avaient espéré dormir en balise 5 X, dans les dunes de Chegaga, revoient leurs ambitions à la baisse. Gaëlle et Dominique, de l’équipage 128 (Dominique CREPIN-GUERIN / Gaëlle DUMAUSE), insistent : « il faut prendre le cap et sortir des dunes ». Elles sont bientôt rattrapées par Mylène et Marie-Line, de la team 234 (Marie-Line REY / Mylène LECIEUX). En comparant leurs caps, les Gazelles ne sont pas d’accord. « 56 c’est par là », indique Mylène, tandis que Gaëlle a calculé un cap 52. À défaut d’être d’accord, elles se souhaitent bonne chance : « Bon courage les filles, à tout de suite ».

En balise 4, Mylène ne veut pas trainer et cherche d’autres équipages pour prendre le cap vers les 5X. « On ne veut pas dormir seules », explique-t-elle. Emeline, de la team 220 (Emeline BAUDESSON / Mélanie ZAIDI-LE FOLL), ironise en disant qu’elle et sa coéquipière cherchent plutôt un Riad pour passer la nuit. Sophie et Laure, de l’équipage 125 (Sophie SOLON-BREUSSE / Laure DE LA JONQUIERE) finissent par se laisser convaincre avec l’objectif de dormir au pied des dunes. Le temps défile, les kilomètres, eux, un peu moins et le soleil entame sa descente. « On a plus qu’un quart d’heure de visibilité », prévient Laure, tandis que Mylène cherche du sable pour poser sa tente. Encore quelques kilomètres et les Gazelles s’arrêtent 3 kilomètres avant la balise 5, fatiguées.

Les deux équipages plantent donc leur tente sur le sable sous une superbe nuit étoilée. Les filles sortent leur bouteille de champagne Tsarine offert le matin même sur la ligne de départ et gardée précieusement dans leur « frigo berbère » toute la journée (Le frigo berbère a été l’allié des Gazelles qui n’avaient pas de frigo dans leurs véhicules : conserver leurs aliments dans un linge mouillé qui refroidissait au moment où l’eau s’évaporait).« Je suis contente de vous rencontrer », dit Marie-Line, de l’équipage 234 (Marie-Line REY / Mylène LECIEUX) aux deux Gazelles de la team 125 (Sophie SOLON-BREUSSE / Laure DE LA JONQUIERE). « C’est quand même marrant de se retrouver ici alors que ça fait six jours qu’on vit le même rallye », s’amuse Sophie. Les quatre Gazelles échangent sur leurs vies respectives et se découvrent des points communs. « Vous avez un super état d’esprit », souligne Marie-Line. Les équipages, bien classés, parlent aussi stratégie, la dernière journée de la course dans toutes les têtes.

Commenter cet article

Qui est Azalai ?

Que signifie " Azalai " ? :

L'azalaï en langue tamasheq est la caravane de dromadaires menée deux fois par an par les Arabes qui pratiquent le transport et le commerce au travers du désert du Sahara sur près de 1 000 km du sel gemme extrait des mines de Taoudeni du nord du Mali en le vendant à Tombouctou et sur d’autres marchés du Sahel.

 Bienvenue sur le blog de Christian Le Galliard off road 4x4.

Vous y trouverez divers articles photos et vidéos en relation avec le 4x4 et les raids.

Sur Dailymotion et You tube, vous y verrez :

-Les vidéos de mes formations professionnelles en France et à l’étranger.

-Des préparations et optimisations 4x4 et SUV réalisées dans nos ateliers à Cahors.

-Mes encadrements et organisations de randonnées 4x4 en France, Europe et Afrique.

http://www.dailymotion.com/eurofast

https://www.youtube.com/user/TheAzalai

Sur Facebook : devenez fans de Azalai4x4 et suivez mon actualité en cliquant sur le lien ci après :

https://www.facebook.com/christian.legalliard

Mais aussi sur Twitter :

https://twitter.com/azalai4x44

Sans oublier VIADEO et LINKEDIN

https://viadeo.journaldunet.com/p/christian-le-galliard-le-galliard-102107

https://www.linkedin.com/in/le-galliard-christian-23546013

 

Vous pouvez aussi m'écrire àhttp://christian.le_galliard@groupepeyrot.com

Merci d'avoir visité ce blog et au plaisir de vous revoir bientôt.

thanks for watching. suscribed to my chanel or my blog.

Articles récents

de quel endroit de la planète arrivez-vous ?


compteur de visite pour blog

Hébergé par Overblog