Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

exigences préalables bpjeps 4x4

Publié le par christian le galliard

EXIGENCES PREALABLES A L’ENTREE EN FORMATION COMMUNES AUX MENTIONS KARTING ET TOUT TERRAIN

DE LA SPECIALITE SPORT AUTOMOBILE DU BPJEPS


Sur un circuit d'une longueur minimale de 1100 mètres, d'une largeur minimale de 6,50 mètres comprenant une ligne droite d'un minimum de 200 mètres, présentant une variété de courbes et

de virages caractéristiques. Le circuit devra être validé par un évaluateur inscrit sur la liste nationale des experts établie par le MJSVA.

SITUATION

 

Test

technique

DESCRIPTION

 


Evaluer le savoir-faire

du candidat au volant

d'une voiture de

tourisme mise à

disposition des

candidats.

Ce véhicule traction

de grande diffusion

est fabriqué à un

minimum de 2500

exemplaires ne

dépasse pas 130

chevaux.

Tous les systèmes

électroniques

d’assistance à la

conduite sont

déconnectés (ABS,

ESP, ESR…)

Le candidat se

présente avec l’

équipement personnel

de sécurité (casque

obligatoire)

L’évaluateur est assis

dans le véhicule en

passager aux cotés

du candidat

 


DEROULEMENT

Le candidat s’installe aux

commandes du véhicule, démarre

et s’engage sur le circuit pour

effectuer une série de 5 tours.

Cette situation A se décompose en

3 phases : repérage du parcours,

maniement des commandes,

freinage d’urgence

Le candidat reste libre d’adopter un

rythme de conduite à sa

convenance hormis pour l’exercice

de freinage.

L’expert n’intervient que lorsque le

candidat se positionne en situation

de risque.

Phase 1

Au cours du premier tour le candidat

découvre le parcours et le véhicule,

Phase 2

A l’issue du premier tour de

découverte le candidat est jugé sur

sa capacité à :

- manier le volant

- exploiter la commande de boîte de

vitesses:

- adopter la trajectoire idéale pour

chaque virage abordé,

Phase 3

Le candidat doit effectuer un

freinage d'urgence,

 


CRITERES D' EVALUATION

 

 

 

Mobilité des mains sur le volant

 

: Le candidat doit adopter un

maintien du corps lui autorisant la plus grande mobilité des mains

et l’amplitude de ses gestes.

Changement de vitesses

 

: Le candidat doit monter et descendre

les rapports de boîte en positionnant correctement la main sur le

levier, sans commettre d’erreur de sélection, sans saut de vitesse,

sans craquement et sans provoquer de surrégime.

Freinage d’urgence

 

: Le candidat doit, à une vitesse définie avec

un minimum de 80 km/h, obtenir la distance minimum de freinage

en stabilisant le véhicule dans l’axe du déplacement et en

éliminant toute notion de blocage.

 



NIVEAU D'EXIGENCES

 

 




 


 

EXIGENCES PREALABLES A L’ENTREE EN FORMATION SPECIFIQUES A LA MENTION

TOUT TERRAIN DE LA SPECIALITE SPORT AUTOMOBILE DU BPJEPS


Conditions générales :

Un évaluateur choisi sur la liste nationale des experts établie par le MJSVA valide le choix du terrain et les aménagements de chaque zone d’évolution. L’expert détermine (avant l’arrivée des

candidats) les modifications nécessitées par les conditions météo et l’état du terrain après son test de passage. L’ensemble des épreuves sera évalué par deux évaluateurs présents sur la zone

d’évolution.

Le parcours correspond à plusieurs zones distinctes sur le même site.

A-

UNE ZONE D’EVOLUTION comportant un couloir de maîtrise du gabarit du véhicule et une zone de maniabilité avec dénivelés légers. Sur un développé de 40 m minimum, elle comprend

3 virages et des obstacles naturels.

Balisage : portes, rubalise, obstacles naturels matérialisés.

Elle sera parcourue une fois en marche avant et une fois en marche arrière.

B-

UN SECTEUR DE FRANCHISSEMENT comportant 8 zones matérialisées par des portes et de la rubalise. Chaque zone sera numérotée de 1 à 8, un N° sera placé à l’entrée de chaque

zone, à gauche dans le sens de progression. L’ordre de passage est indifférent sauf pour la zone 8 récapitulative. Balisage : portes, piquets souples, rubalise.

Véhicule 4x4 avec réduction, boîte de vitesse auto ou manuel……

1. une montée de 15 m minimum de 35 à 45° d’inclinaison.

2. une descente de 15 m minimum de 35 à 45° d’inclinaison.

3. un dévers à parcourir aller et retour de 20 m minimum et de 30 à 40° d’inclinaison.

4. un exercice de franchissement d’ornières profondes avec plusieurs passages à 45° environ (3 minimum) ou passage de fossé (aller et retour). La profondeur prenant en compte les

angles caractéristiques du 4x4.

5. un exercice de descente avec 4 portes minimum comportant changements de dévers, de trajectoires, une marche ou un talus technique.

6. Une zone en montée de 15 m comportant plusieurs croisements de pont, obligeants des changements de trajectoire, une marche ou un talus en montée dans la progression.

7. un exercice de croisements de pont sur 15 m minimum, avec balisage étroit (porte).

8. Une zone finale récapitulative de 50 m minimum, de montée, descente, croisement de pont et recherche de trajectoire, tracé par l’expert et selon les possibilités du terrain.

Les bourbiers et passages à gué (souvent non réalisables) sont à éviter car ils peuvent mettre injustement en échec les candidats.

SITUATION

Situation A

Test

technique

DESCRIPTION

avec un véhicule de

série 4x4/4X2, établir le

savoir-faire en

maniabilité sur le

secteur précité

 


DEROULEMENT

 


Aucun chronométrage, le candidat

emprunte le couloir de maîtrise 1 fois

en marche avant et une fois en marche

arrière.

CRITERES D' EVALUATION

 


Le candidat ne doit pas débrayer et doit conformer le

véhicule pour la difficulté (enclencher le pont avant, les

moyeux…)

 


NIVEAU D'EXIGENCES

 


Réaliser les 2 parcours sans

aucun contact avec les portes ou

limites du couloir.

Causes d’élimination : ceinture

non attachée.

 


SITUATION


Situation B

Réalisation d'un

parcours de

franchissement.

 


DESCRIPTION

 


Etablir le savoir-faire

en conduite TT et

passage d’obstacles.

Véhicule de série 4x4

/ 4X2 équipé de

pneus TT.

L’expert peut alterner

intérieur et extérieur

du véhicule suivant

les zones.

 


DEROULEMENT

 


Le candidat emprunte les 8 zones

consécutivement sans arrêt. Une

reconnaissance pédestre est autorisée

 


CRITERES D' EVALUATION

Les évaluateurs jugent la conduite et la

technique du candidat.

 


NIVEAU D'EXIGENCES

 


Réaliser le parcours intégralement .

Seule sera prise en compte la

réalisation effective par le candidat, des

savoir-faire décrits sans référence à

des exigences de rapidité d’exécution

Causes d’élimination : ceinture non

attachée, zone non franchie

 


MODALITES DE REALISATION ET D’EVALUATION DES EXIGENCES RELATIVES AUX OBJECTIFS INTERMEDIAIRES DE

L’UNITE CAPITALISABLE 9

MENTION TOUT TERRAIN

 


OI – 9.1 EC de présenter les exigences fixées

Sur un circuit d'une longueur minimale de 1100 mètres, d'une largeur minimale de 6,50 mètres comprenant une ligne droite d'un minimum

de 200 mètres, présentant une variété de courbes et de virages caractéristiques. Le circuit devra être validé par un évaluateur inscrit sur la

liste nationale des experts établie par le MJSVA.

.

OI – 9.1.1 EC de réaliser les différentes manoeuvres de base avec un véhicule de tourisme sur un espace

sécurisé.

Situation A
Test technique

DESCRIPTION


Etablir les savoir-faire du candidat au volant d’une voiture de tourisme mise à disposition des candidats.

Le véhicule de type traction est un véhicule de grande diffusion fabriqué à un minimum de 2500 exemplaires, d’une puissance maximale de 30

chevaux.

A bord du véhicule traction sont installés un freinographe et un talkie-walkie.

Le candidat se présente avec l’équipement personnel de sécurité (casque obligatoire).


DEROULEMENT


La situation A se décompose en 2 phases :

- Phase 1 : maniement des commandes,

- Phase 2 : freinage d’urgence et évitement d’obstacle.

Toutes les épreuves sont validées par deux évaluateurs.

Pour la phase 1 : un évaluateur est assis dans le véhicule en passager aux cotés du candidat.

Pour les phases 2 et 3 : les évaluateurs sont positionnés en bordure de circuit. Ils observent l’ensemble des évolutions et l’un des deux

transmet ses directives à l’aide d’un talkie-walkie.

Page 18 sur 23

Le candidat s’installe aux commandes du véhicule, démarre et s’engage sur le circuit pour effectuer une série de 7 tours plus 1 tour de

décélération, soit 8 tours au total.

Le candidat doit adopter le rythme correspondant au tourisme rapide****.

**** Tourisme rapide : le conducteur adopte une conduite dynamique avec des accélérations franches sans atteindre le patinage des roues motrices, des freinages appuyés

sans atteindre le blocage des roues, des passages en virage avec un véhicule en net appui, provoquant une dérive des pneus, sans toutefois atteindre le décrochage.


Phase 1

Le candidat est jugé sur sa capacité à réaliser chacune des manoeuvres définies ci-dessous au moment opportun,

- en décomposant et commentant chacun de ses gestes sur 2 tours,

- en effectuant à un rythme d’exécution rapide sur 2 tours les manoeuvres suivantes :

- maniement du volant,

- l’utilisation de la commande de boîte de vitesses.

Pour ces 4 tours le candidat adoptera la trajectoire appropriée à chaque virage, tenant compte de l’adhérence, du rythme de conduite, du

véhicule

A la suite des 4 premiers tours, le candidat doit adopter chacune des trajectoires suivantes, chacune d’elles sur 1 tour :

- PNF,

- instinctive,

- urgence.


Phase 2

Sur une ligne droite ou sur un espace défini, le candidat doit effectuer :

- un freinage d'urgence,

- un évitement d’obstacle.

 

CRITERES D' EVALUATION


Phase 1


Position de conduite : Le candidat doit adopter la position dite « de maîtrise » du véhicule, correspondant à la distance adaptée à sa

morphologie entre siège/pédales et dossier/volant.

Mobilité des mains sur le volant : Le candidat doit adopter un maintien du corps lui autorisant la plus grande mobilité des mains. Une attention

particulière sera portée sur l’amplitude de chaque geste et sur la position des mains dans l’axe du virage.

Changement de vitesses : Le candidat doit monter et descendre rapidement les rapports de boîte en positionnant correctement la main sur le

levier, sans commettre d’erreur de sélection, sans saut de vitesse, sans craquement et sans provoquer de surrégime.

Trajectoires: Le candidat doit, pour les 4 premiers tours, sur l’ensemble des virages du circuit, enchaîner :

- un freinage,

- une inscription au point de braquage,

- une prise de corde précise,

- un point de sortie en optimisant toute la largeur de la piste.

Pour les 3 tours suivants, chacune des trajectoires adoptées (PNF, instinctive, urgence), doit apparaître de façon très marquée.


Phase 2


Freinage d’urgence : Le candidat doit, à une vitesse définie avec un maximum de 110 km/h, obtenir la distance minimum de freinage en

stabilisant le véhicule dans l’axe du déplacement et en éliminant toute notion de blocage.

Evitement d’obstacle : À une vitesse définie par l’expert et dans le respect des repères implantés, le candidat doit assurer un freinage

d’urgence, puis en fin de phase de freinage, assurer les manoeuvres relatives à un évitement d’obstacle. Le véhicule ne doit pas percuter

l’obstacle, il doit se re-stabiliser aussitôt après l’évitement en reprenant l’axe de la piste, avant un arrêt complet.


NIVEAU D'EXIGENCES


Phase 1


Le candidat doit réaliser l’ensemble des exercices de la situation A..

L’évaluation prend en compte d’une part la capacité à décomposer et commenter les gestes sur les 2 premiers tours ; et d’autre part la parfaite

réalisation des manoeuvres, la rapidité d’exécution, l’adoption de la trajectoire appropriée.


Phase 2


Le candidat dispose d’une marge de 5 % au regard de la distance minimum réalisée par l’expert et mesurée par un freinographe.

 

Situation B : Test chronométré


DESCRIPTION


La situation 2 n’est proposée qu’en cas de réussite aux exigences de la situation A.

Au regard des caractéristiques du circuit défini précédemment, des cônes de Lübeck sont disposés pour sécuriser le parcours. Ils ne

représentent en rien une aide à déterminer la bonne trajectoire.


DEROULEMENT


Le candidat effectue 5 tours : 1 tour de lancement, 3 tours chronométrés, 1 tour de décélération.


CRITERES D' EVALUATION


Le temps retenu correspond à la moyenne des 3 tours chronométrés auquel vient s’ajouter le tiers de l’écart entre le meilleur tour et le plus

lent .


NIVEAU D'EXIGENCES


Réaliser le parcours chronométré dans la tranche des 115 % du temps de base*.

Conditions d’élimination :

- dépassement de la tranche des 115 %,

- heurter plus de trois cônes de Lübeck,

- sortie de piste**.

** Sortie de piste : est considéré comme tel un véhicule ayant une ou plusieurs roues en dehors de la piste à un moment quelconque de son évolution.

 

OI-9 1.2 EC de réaliser un parcours technique avec un véhicule 4X4 sur un parcours TT


Conditions générales :


Un évaluateur choisi sur la liste nationale des experts établie par le MJSVA valide le choix du terrain et les aménagements de chaque zone

d’évolution. L’expert détermine (avant l’arrivée des candidats) les modifications nécessitées par les conditions météo et l’état du terrain après

son test de passage. L’ensemble des épreuves sera évalué par deux évaluateurs présents sur la zone d’évolution.

Le parcours correspond à plusieurs zones distinctes sur le même site.


A-

UNE ZONE D’EVOLUTION comportant un couloir de maîtrise du gabarit du véhicule et une zone de maniabilité avec dénivelés légers. Sur

un développé de 40 m minimum, elle comprend 3 virages et des obstacles naturels.

Balisage : portes, rubalise, obstacles naturels matérialisés.

Elle sera parcourue une fois en marche avant et une fois en marche arrière.


B-

UN SECTEUR DE FRANCHISSEMENT comportant 8 zones matérialisées par des portes et de la rubalise. Chaque zone sera numérotée

de 1 à 8, un N° sera placé à l’entrée de chaque zone, à gauche dans le sens de progression. L’ordre de passage est indifférent sauf pour

la zone 8 récapitulative. Balisage : portes, piquets souples, rubalise.

Véhicule 4x4 avec réduction, boîte de vitesse auto ou manuel……

1. une montée de 15 m minimum de 35 à 45° d’inclinaison.

2. une descente de 15 m minimum de 35 à 45° d’inclinaison.

3. un dévers à parcourir aller et retour de 20m minimum et de 30 à 40° d’inclinaison.

4. un exercice de franchissement d’ornières profondes avec plusieurs passages à 45° environ (3 minimum) ou passage de fossé (aller et

retour). La profondeur prenant en compte les angles caractéristiques du 4x4 utilisé.

ORNIE

Page 22 sur 23

5. un exercice de descente avec 4 portes minimum comportant changements de dévers, de trajectoires, une marche ou un talus

technique.

6. Une zone en montée de 15 m comportant plusieurs croisements de pont, obligeants des changements de trajectoire, une marche ou

un talus en montée dans la progression.

7. un exercice de croisements de pont sur 15 m minimum, avec balisage étroit (porte).

8. Une zone finale récapitulative de 50 m minimum, de montée, descente, croisement de pont et recherche de trajectoire, tracée par

l’expert et selon les possibilités du terrain.

Les bourbiers et passages à gué (souvent non réalisables) sont à éviter car ils peuvent mettre injustement en échec les candidats.

SITUATION A – ZONE D’EVOLUTION

DESCRIPTION et DEROULEMENT

:

avec un véhicule de série 4x4/4X2 établir le savoir-faire en maniabilité sur le secteur précité.

Aucun chronométrage, le candidat emprunte le couloir de maîtrise 1 fois en marche avant et une fois en marche arrière.


CRITERES D’EVALUATION :

Le candidat ne doit pas débrayer et doit conformer le véhicule pour la difficulté (Enclencher le pont avant, les moyeux…)


NIVEAU D’EXIGENCES :


Réaliser les 2 parcours sans aucun contact avec les portes ou limites du couloir.

Causes d’élimination : ceinture non attachée, piquet écrasé, sortie du couloir, utilisation de l’embrayage.


SITUATION B – SECTEUR DE 8 ZONES DE FRANCHISSEMENT


DESCRIPTION:


Etablir le savoir-faire en conduite TT et passage d’obstacles.

Un temps de passage maxi sera donné par l’expert.

Véhicule de série 4x4 / 4X2 équipé de pneus TT.

L’expert peut alterner intérieur et extérieur du véhicule suivant les zones.


DEROULEMENT :


Le candidat emprunte les 8 zones consécutivement sans arrêt. Une reconnaissance pédestre est autorisée.

CRITERES D’EVALUATION :


Les évaluateurs jugent la conduite et la technique du candidat.


NIVEAU D’EXIGENCES :


Réaliser le parcours dans le temps imparti par l’expert. 1

ère vitesse courte imposée sauf avis de l’expert en fonction des conditions météo.

Causes d’élimination : ceinture non attachée, piquet écrasé, sortie de la zone, plus de 2 reculs dus à une mauvaise trajectoire sur un même

obstacle, non acquis.

 




Commenter cet article