Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

dakar 2010...etape 4 les videos

Publié le par christian le galliard

Étape 3 - lundi 4 janvier 2010 | La Rioja > Fiambala

  • Liaison 259 km
  • Spéciale 182 km

L’expérience du rallye raid enseigne que les victoires se construisent sur la durée. Après avoir perdu plus de 40 minutes en deux jours, sur pénalité puis par la faute d’un moteur capricieux, le tenant du titre entreprend une remontée dans le classement général. L’entrée au Chili et le premier contact avec l’Atacama ont servi de théâtre à Marc Coma pour un show totalement maîtrisé. Parti en 9ème position, le Catalan signe le meilleur temps du jour, en ayant notamment dépassé sur son chemin Street, Manca et Duclos. Appliqué et efficace, peut enregistrer avec satisfaction les chiffres de progression à l’arrivée : il distance Casteu (2ème) de 2’04’’, et reprend 3’14’’ à Despres (3ème), qui avait aujourd’hui la responsabilité d’ouvrir la piste. Au final, l’opération du jour fait gagner 3 places au classement général à Coma, 6ème à 36’50’’ de Cyril Despres.

Derrière ce trio, les outsiders continuent de se montrer. Francisco « Chaleco » Lopez avait réussi l’exploit de s’imposer en 2009 pour la première arrivée au Chili. Au guidon d’une Aprilia 450cc alignée sur le Dakar pour faire ses preuves, le régional de l’étape s’est tout de même hissé à la 4ème place du classement du jour, à 5’06’’ de Coma. Le Top 5 du classement général reste inchangé avec Helder Rodrigues (3ème à 23’45’’ de Despres), Luca Manca (4ème, 29’51’’) et Alain Duclos (5ème, 38’20’’) qui confirment leur intention de se mêler à la bataille des chefs.

Nouveau pays, nouveaux terrains… le changement d’environnement permet à d’autres pilotes de s’exprimer. Robby Gordon, qui se sentait probablement trop à l’étroit sur les pistes argentines avec son Hummer, a pu commencer à libérer l’énergie qu’il contenait depuis quelques jours. En plus de son talent et de sa rapidité, l’Américain semble aussi attirer la chance cette année. Après 163 kilomètres de sauts et de slaloms entre les herbes à chameaux, il signe le meilleur temps du jour, avec seulement une seconde d’avance sur Stéphane Peterhansel. Les grandes étendues doivent lui rappeler la Mauritanie, où il avait remporté sa dernière spéciale en 2007, à Zouerat.

Le coup d’éclat de Gordon n’est pas encore de nature à bouleverser la lutte pour le titre, dans laquelle Stéphane Peterhansel est toujours le mieux placé. Toujours aussi à l’aise lorsqu’il s’agit de « faire la trace », le pilote de pointe de BMW X-Raid a réalisé es meilleurs temps intermédiaire au CP 1, avec aux trousses Carlos Sainz et Nasser Al Attiyah ! S’il laisse les honneurs du jour à l’Américain, « Peter », qui porte désormais seul les chances de victoire de son équipe depuis l’abandon de Roma, poursuit son travail de fourmi. Il a maintenant 7’36’’ d’avance sur Sainz, son premier poursuivant.

Chez les Kamaz, il ya des traditions qui se respectent. Par exemple, Vladimir Chagin tient à s’offrir la spéciale du 5 janvier, jour de son anniversaire. C’était déjà le cas l’année dernière, mais aussi en 2006, année de son dernier sacre. Dans le clan russe, un verre de vodka sera bien mérité pour cette 4ème victoire consécutive. Le Tsar a maintenant 28 minutes d’avance sur son premier poursuivant, qui est également son coéquipier Firdaus Kabirov.





Marc Coma, avec une 9ème victoire de spéciale sur le Dakar, opère une remontée dans le classement général, toujours dominé par Cyril Despres. En autos, le désert donne des ailes au Hummer de Robby Gordon, vainqueur de l’étape avec une seconde d’avance sur Stéphane Peterhansel. En camions, Vladimir Chagin fête son anniversaire par une 51ème victoire de spéciale sur le Dakar, la quatrième consécutive sur cette édition.

Commenter cet article