Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

les videos du dakar 2010 ..etape 2

Publié le par christian le galliard

Étape 2 - dimanche 3 janvier 2010 | Cordoba > La Rioja

  • Liaison  56 km
  • Spéciale 355 km
  • Liaison 276 km

Frétigné en claque une, VW reprend la main

La spéciale du jour revient à David Frétigné, qui signe sa huitième victoire sur le Dakar avec 43’’ d’avance sur David Casteu, toujours leader du classement général. En autos, Volkswagen se repositionne avec Nasser Al Attiyah, auteur du meilleur temps et nouveau leader du général. Quatre Race Touareg sont dans le Top 5 du jour. En camions, Vladimir Chagin signe un deuxième succès consécutif et compte maintenant 6’47’’ d’avance sur son premier poursuivant au général, Firdaus Kabirov.

Après David Casteu, c’est au tour de David Frétigné de confirmer le potentiel des cylindrées 450cc sur cette édition du Dakar. Au guidon de sa Yamaha, qu’il développe depuis l’année 2004 pour tenter de la mener au titre suprême, le multiple champion de France d’enduro a remporté sur la route de La Rioja sa première victoire en Amérique du Sud. L’année dernière, Frétigné était allé chercher la 3ème place du podium final sans faire évoluer son compteur de spéciales. D’ailleurs, il n’avait plus connu cet honneur depuis la dernière spéciale disputée sur le Dakar 2006, entre Tambacounda et Dakar. Cette huitième victoire d’étape prend toutefois une signification particulière dans le contexte de concurrence entre petites et grosses cylindrées. La réglementation adoptée pour rééquilibrer la puissance des machines pourrait en effet ouvrir des perspectives à Frétigné, mais aussi à David Casteu, qui signe le deuxième temps aujourd’hui, avec 43’’ de retard.

La situation n’avait dans un premier temps rien d’inquiétant pour Marc Coma, qui perd 1’08’’ sur Frétigné sur la piste, mais qui pointait toujours à 37’’ derrière Casteu au classement général... provisoire ! Car une fois au bivouac, le tenant du titre a appris qu’une pénalité lui avait été infligée pour un excès de vitesse lors d’une traversée de village dans la spéciale de la veille. La négligence lui coute 22 minutes, et le fait dégringoler à la 14ème place. Cyril Despres, 4ème aujourd’hui, concède quant à lui 2’50’’ sur le chrono de Frétigné, mais se retrouve deuxième de la hiérarchie du rallye, à 2’10’’ de David Casteu, et avec 4 petites secondes d’avance sur le héros du jour. Si les 450cc se montrent globalement à leur aise en ce début de rallye, celle de Frans Verhoeven, qui expérimente un modèle BMW fraîchement conçu, a en revanche connu de sérieux problèmes dès le début de la spéciale. Après avoir cassé sa boite de vitesse, le pilote néerlandais, 8ème en 2009, a attendu son assistance avec l’espoir de repartir, mais a finalement été contraint à l’abandon.

En autos, le vent a également tourné, au profit des Volkswagen, qui remportent leur première spéciale du Dakar avec Nasser Al Attiyah. Le Qatari, qui avait déjà quatre spéciales à son actif dans son ancienne vie, chez BMW X-Raid, poursuit son début de collection au volant d’un Race Touareg. Du côté de la firme allemande, le verdict du jour tourne surtout à un étalage de puissance. Si Al Attiyah était annoncé comme la recrue à sensation de l’équipe, Volkswagen avait été plus discret sur le potentiel du Brésilien Mauricio Neves, s’est emparé de la troisième place du classement du jour. Le vainqueur du rallye dos Sertoes a tout simplement été plus rapide que Carlos Sainz et Mark Miller, qui complètent un Top 5 à grosse dominante bleue.

La journée a été plus rude pour les rivaux de BMW, puisque Nani Roma, chargé d’ouvrir la piste sous la pluie, n’a pas mis beaucoup plus de deux kilomètres à partir en double tonneau dans un ravin. L’incident s’avère sans gravité, mais coûte un bon quart d’heure à l’Espagnol, qui cède du coup la tête du classement général à Al Attiyah. Le clan X-Raid peut toutefois se réjouir du numéro réalisé par Guerlain Chicherit. En dépit de nouveaux problèmes d’électronique qui lui ont occasionné des coupures moteur, il s’est intercalé dans le podium du jour, 2ème à 1’08’’ de son ancien coéquipier, Nasser Al Attiyah.

Le bleu était également à l’honneur chez les camions, avec le capitaine historique de la firme Kamaz. Vladimir Chagin a signé un deuxième succès consécutif, et perd surtout, du moins pour le moment, un rival de poids en Ales Loprais. Le pilotes du camion tchèque Tatra, sorti de piste au kilomètre 140 de la spéciale, a totalement endommagé toute la partie avant gauche. Sur cette seule journée, l’addition va se compter en heures pour Loprais.

 



Commenter cet article